Actualités

L'actualité de l'islam en France et dans le monde...
Une adolescente musulmane tondue et frappée pour avoir fréquenté un chrétien

A Besançon, une adolescente de confession musulmane et d'origine bosnienne a été violemment frappée et humiliée par une partie de sa famille pour avoir manifesté sa volonté de se marier avec un chrétien d'origine serbe.

L'islam rend fou

La preuve par l’attentat de Berlin

Mardi, un Irakien vivant à Berlin, au volant de sa voiture, a tenté de tuer le plus grand nombre possible de personnes sur l’autoroute, en percutant leurs véhicules. Il visait surtout les deux roues, espérant les faire tomber, afin qu’ils meurent dans la chute, ou qu’il puisse leur rouler sur le corps. Il a blessé six personnes, dont trois grièvement. Il criait « Allah Akbar », et pour la police, chez qui il était déjà défavorablement connu selon l’expression consacrée, le caractère islamiste de ces accidents en chaîne ne fait aucun doute.

Il n’a blessé que six personnes car sa voiture s’est trouvée encastrée dans le carambolage qu’il avait lui-même créé. Il est alors sorti de son véhicule, a déroulé son tapis de, prière et s’est mis à prier, s’interrompant pour annoncer que tout le monde allait mourir.

Un buraliste, victime d'une tentative de cambriolage, a appelé la police pour prendre le malfaiteur en flagrant délit. Les policiers ont empêché le cambriolage, mais l'individu, qui a crié “Allah akbar”, leur a donné du fil à retordre.

Eric zemmour sur CNEWS le lundi 11 mai 2020.

“C'est pire qu’avant” : avec le confinement, le sentiment d’insécurité des femmes grandit dans la rue

Harcèlement, agressions, viols… S'il a vidé les rues, le confinement n’a pas limité les agressions sexistes et sexuelles envers les femmes.

Rues désertes, transports peu fréquentés… : en cette période de confinement, de nombreuses femmes témoignent du harcèlement et des agressions sexuelles subies dans l'espace public, où elles ont désormais «autant peur le jour que la nuit».

Confinement : dans les rues désertes, les femmes constatent l'augmentation du harcèlement et des agressions sexuelles

Pour l'anthropologue Chris Blache, spécialiste de la question du genre et de la ville, la période de confinement offre "un précipité de ce qu'on connaît d'habitude" en matière de domination des hommes dans l'espace public.

"Je ne pouvais me réfugier nulle part, tous les magasins étaient fermés et je ne pouvais demander de l'aide à personne". Rues vidées, transports peu fréquentés... Dans les villes confinées, les femmes sont encore plus exposées qu'avant aux prédateurs. Fin avril, deux femmes ont été violées en l'espace de 24 heures sur la voie publique, l'une dans un parc à Aulnay-sous-Bois, l'autre dans une rue de Montreuil (Seine-Saint-Denis). Samedi 2 mai, l'AFP publie plusieurs témoignages de femmes victimes de harcèlement et de violences sexuelles subies dans l'espace public depuis le confinement.

Un migrant afghan de 26 ans, soupçonné d'avoir violé une femme enceinte à Calais (Pas-de-Calais), a été mis en examen pour viol et incarcéré dimanche, a-t-on appris lundi 20 avril auprès du procureur de la République de Boulogne-sur-Mer.

Selon Pascal Marconville, les faits se sont déroulés samedi en périphérie du centre-ville. L'homme ne connaissait pas sa victime, «elle faisait sa petite sortie quotidienne, il l'a croisée, il a dit avoir eu une pulsion et l'a agressée sexuellement», a affirmé le procureur à l'AFP, confirmant une information de Nord Littoral.

D'après Pascal Marconville, la victime était enceinte de quatre mois, mais «n'avait pas les apparences d'une femme enceinte». «Un témoin ayant assisté à l'agression a mis en fuite» l'auteur présumé et a «prévenu les policiers qui étaient à proximité». L'individu a été interpellé dans la foulée et a «tout de suite» reconnu les faits, a indiqué le procureur de la République.

 
La grande mosquée de Lyon construite dans les années 1990

Alors que les églises de France faisaient sonner leur clocher le soir du mercredi 25 mars pour célébrer l'Annonciation, un muezzin en a profité pour lancer l'appel à la prière islamique depuis le minaret de la Grande mosquée de Lyon. Un phénomène relaté par Eric Zemmour dans l'émission Face à l'info ce mardi 31 mars.

Amiral William H. Mc. Raven, remise de diplômes 2014, Université du Texas.

Emmanuel Macron, à Mulhouse, prétend clarifier le vocabulaire utilisé, mais sa sémantique pasteurisée de “séparatisme” ne fait qu'édulcorer la dimension conquérante et totalitaire de la menace islamiste. 

Page 1 sur 4

Aidez La Chaîne Verte