Lettres d'information

Lettre d'information n° 8

Critiquer l'islam sans haïr les musulmans. Le jihad furtif.
Ne pas répondre directement à ce message qui vous a été envoyé automatiquement.
Plus que 674 jours avant les élections présidentielles !
 
La Chaîne Verte
 

Critiquer l'islam sans haïr les musulmans

La Chaîne Verte ne confond pas les idées et les personnes.

Il est urgent de libérer la France de l'islam qui est une idéologie politico-religieuse hostile, sans pour autant avoir de mépris pour les musulmans.

Deux excès sont à éviter :

  • dire du bien de l'islam par « respect » pour les musulmans
  • mépriser les musulmans par rejet de l'islam

C'est le piège que tendent les islamistes et leurs soutiens en accusant d'islamophobie quiconque critique l'islam. Le mot « islamophobie » réalise un amalgame grossier entre la doctrine (l'islam) et la personne (le musulman). C'est une ruse pour culpabiliser celui qui rejette l'islam en l'accusant de mépriser les musulmans.

Il nous faut avoir le courage dire la vérité sur la violence de l'islam sans haïr les musulmans.

Il nous faut refuser d'utiliser et d'être intimidés par le mot "islamophobie".

À retenir
Le mot islamophobie réalise un amalgame grossier entre la doctrine (l'islam) et la personne (le musulman).
C'est un piège islamique pour culpabiliser celui qui rejette l'islam en l'accusant de mépriser les musulmans.

 
burqua

Le jihad furtif

Vous êtes-vous déjà posé cette question, cher soutien de La Chaîne Verte : comment se fait-il qu'il existe à la fois des musulmans « modérés », le courtois épicier du coin par exemple, le jeune homme inopinément autoradicalisé qui disait-toujours-bonjour et le jihadiste déséquilibré qui égorge aux cris d'Allah Akbar. Ces adeptes de Mahomet se réfèrent pourtant aux même sources, le Coran et les Hadiths (actes et paroles de Mahomet et de ses compagnons), psalmodient la même profession de foi islamique. Par quel miracle les populations musulmanes en Occident demandent-elles la tolérance religieuse, alors que Chrétiens et Juifs sont persécutés dans les pays où l'islam est majoritaire ?

Il est essentiel de comprendre les différentes étapes du jihad telles que « révélées » dans le Coran et les sources historiques de l'islam. Exception faite des guerres militaires de conquête islamique, l'expansion de l'islam, depuis son avènement a systématiquement suivi le même schéma. Trois invariables étapes du jihad, en adéquation directe avec le statut des populations musulmanes cohabitant au sein d'une société de mécréants.

Première étape. Le jihad furtif. Les musulmans sont en infériorité numérique et ne peuvent gagner une confrontation armée avec les infidèles.

Le Coran incite les musulmans minoritaires à vivre en paix avec les infidèles en prêchant un message de tolérance. Pourtant durant la période mecquoise dite «pacifiste», Mahomet et ses compagnons n'avaient cesse de critiquer les croyances des polythéistes. Durant cette période, la duplicité du prophète Mahomet est claire, d'une part prêchant publiquement paix et tolérance, d'autre part en coulisses, incitant les membres de sa tribu qui le critiquent à se joindre à lui afin d'asservir les autres tribus, les Chrétiens, les Juifs, les Perses et les païens. Ces derniers ne combattent pourtant pas à ce stade Mahomet et ses compagnons ; nonobstant, le prophète de l'islam planifie déjà leur asservissement, en demandant à la communauté dont il est issu de se convertir à l'islam et de monter une armée.

À suivre : deuxième partie du jihad, dans la prochaine lettre d'information.

La Chaîne Verte
chaineverte.org
Suivez-nous !     Facebook   Twitter
Aidez La Chaîne Verte
 
Pourquoi ? Comment ? Que faire ?
Argumentaires “Ils ont dit” Actualités
 
 
La Chaîne Verte
© 2020 ⋅ La Chaîne Verte
Pour libérer la France de l'islam
Pour vous désabonner, cliquez ici.
 
5/06/2020Lettres