Citations

Quelques citations sur l'islam...

Charles de Gaulle

Charles de Gaulle

1890-1970

Les musulmans ne sont pas français, ceux qui prônent l'intégration ont une cervelle de colibri.
Mustapha Kémal Atatürk

Mustapha Kémal Atatürk

Premier président de la république turque 1881-1938

L'islam, cette théologie absurde d'un bédouin immoral, est un cadavre putréfié qui empoisonne nos vies.
Mustapha Kémal Atatürk

Mustapha Kémal Atatürk

Premier président de la république turque 1881-1938

Vous venez me parler des avantages que nous a valu notre conversion à l'Islam, et moi je vous dis : regardez ce qu'elle nous a coûté !
Mustapha Kémal Atatürk

Mustapha Kémal Atatürk

Premier président de la république turque 1881-1938

Mais pourquoi nos femmes s'affublent-elles encore d'un voile pour se masquer le visage, et se détournent-elles à la vue d'un homme ? Cela est-il digne d'un peuple civilisé ? Camarades, nos femmes ne sont-elles pas des êtres humains, doués de raison comme nous ? Qu'elles montrent leur face sans crainte, et que leurs yeux n'aient pas peur de regarder le monde ! Une nation avide de progrès ne saurait ignorer la moitié de son peuple !
Hermann von Keyserling

Hermann von Keyserling

1880-1946

Je fus impressionné par la parenté du national-socialisme avec l'islam et cette impression n'a fait que se préciser et s'affermir depuis.
Carl-Gustav Jung

Carl-Gustav Jung

1875-1961

La religion d'Hitler est la plus proche qui soit de l'islamisme, réaliste, terrestre, promettant le maximum de récompenses dans cette vie, mais avec ce Walhalla façon musulmane avec lequel les Allemands méritoires peuvent entrer et continuer à goûter le plaisir. Comme l'islamisme, elle prêche la vertu de l'épée.
Winston Churchill

Winston Churchill

1874-1965

L'influence de cette religion paralyse le développement social de ses fidèles. Il n'existe pas de plus puissante force rétrograde dans le monde. Si la Chrétienté n'était protégée par les bras puissants de la Science, la civilisation de l'Europe moderne pourrait tomber, comme tomba celle de la Rome antique.
André Gide

André Gide

1869-1951

C'est au nom de Dieu qu'on se battra. Et comment en serait-il autrement, du moment que chaque religion prétend au monopole de la vérité révélée ? C'est ainsi que les religions, chacune prétendant unir tous les hommes, les divisent. Chacune prétend être la seule à posséder la Vérité. La raison est commune à tous les hommes, et s'oppose à la religion, aux religions.
Charles de Foucauld

Charles de Foucauld

1858-1916

Des musulmans peuvent-ils être vraiment Français ? D'une manière générale, non. Dans cette foi le musulman regarde l'islam comme sa vraie patrie et les peuples non-musulmans comme destinés à être tôt ou tard subjugués par lui musulman ou ses descendants ; s'il est soumis à une nation non-musulmane, c'est une épreuve passagère ; sa foi l'assure qu'il en sortira et triomphera à son tour de ceux auxquels il est maintenant assujetti ; la sagesse l'engage à subir avec calme son épreuve.
Gustave Le Bon

Gustave Le Bon

1841-1931

Du fond de son tombeau, l'ombre du prophète règne en souveraine sur ces millions de croyants qui peuplent l'Afrique et l'Asie, du Maroc jusqu'à la Chine, de la Méditerranée à l'Equateur.
Joseph Ernest Renan

Joseph Ernest Renan

1823-1892

L'Islam est le dédain de la science, la suppression de la société civile ; c'est l'épouvantable simplicité de l'esprit sémitique, rétrécissant le cerveau humain, le fermant à toute idée délicate, à tout sentiment fin, à toute recherche rationnelle, pour le mettre en face d'une éternelle tautologie : Dieu est Dieu...
Joseph Ernest Renan

Joseph Ernest Renan

1823-1892

Là est la guerre éternelle, la guerre qui ne cessera que quand le dernier fils d'Ismaël sera mort de misère ou aura été relégué par la terreur au fond du désert. L'Islam est la plus complète négation de l'Europe ; l'Islam est le fanatisme
Joseph Ernest Renan

Joseph Ernest Renan

1823-1892

L'islamisme ne peut exister que comme religion officielle ; quand on le réduira à l'état de religion libre et individuelle, il périra. L'islamisme n'est pas seulement une religion d'État, c'est la religion excluant l'État...
Joseph Ernest Renan

Joseph Ernest Renan

1823-1892

Ce fut par ces traductions arabes des ouvrages de science et de philosophie grecque que l'Europe reçut le ferment de tradition antique nécessaire à l'éclosion de son génie.
Joseph Ernest Renan

Joseph Ernest Renan

1823-1892

Le plus mauvais état social, à ce point de vue, c'est l'état théocratique, comme l'islamisme et l'ancien état pontifical, où le dogme règne directement d'une manière absolue.
Joseph Ernest Renan

Joseph Ernest Renan

1823-1892, à propos de Mahomet

Toute sa conduite dément le caractère entreprenant, audacieux, qu'on est convenu de lui attribuer. Il se montre habituellement faible, irrésolu, peu sûr de lui-même. M. Weil va jusqu'à le traiter de poltron ; il est certain qu'en général il avançait timidement et résistait presque toujours à l'entraînement de ceux qui l'accompagnaient. Ses précautions dans les batailles étaient peu dignes d'un prophète.
Joseph Ernest Renan

Joseph Ernest Renan

1823-1892

Mahomet nous apparaît comme un homme doux, sensible, fidèle, exempt de haine. Rien de moins ressemblant à cet ambitieux machiavélique et sans cour.
Joseph Ernest Renan

Joseph Ernest Renan

1823-1892

L'islam est contraire à l'esprit scientifique, hostile au progrès ; il a fait des pays qu'il a conquis un champ fermé à la culture rationnelle de l'esprit.
Gustave Flaubert

Gustave Flaubert

1821-1880

Je demande, au nom de l'humanité, à ce qu'on broie la Pierre-Noire, pour en jeter les cendres au vent, à ce qu'on détruise la Mecque, et que l'on souille la tombe de Mahomet. Ce serait le moyen de démoraliser le Fanatisme.
Monseigneur Louis Pavy

Monseigneur Louis Pavy

1805-1866, Évêque d'Alger

Celui qui prétend être le prophète d'Allah devrait avoir des lettres de créances, c'est-à-dire la prophétie, les miracles et l'intégrité de l'ensemble de sa vie. Rien de tout cela ne se trouve chez Mahomet, cet homme de pillage et de sang qui prêche sa doctrine à coup de cimeterre, en promenant la mort sur un tiers du globe alors connu.

Page 3 sur 4